ISO12402: les équipements individuels flottabilité (EIF)

L’ISO 12402  a  été  élaborée  pour  fournir  des  recommandations  sur  la  conception  et  l’application  des  équipements individuels de flottabilité (ci-après désignés par l’abréviation EIF) à l’attention de personnes  impliquées, aussi bien dans le cadre de leur profession que de leurs loisirs, dans des activités se déroulant  dans l’eau ou à proximité. 

Il convient que les EIF fabriqués, sélectionnés et entretenus conformément à cette norme fournissent à toute personne immergée un degré raisonnable de protection contre la noyade.

Les exigences relatives aux gilets de sauvetage équipant les navires de commerce de haute mer sont réglementées par l’Organisation maritime internationale (OMI) dans la Convention internationale pour la  sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS).

L’ISO 12402-1 traite des gilets de sauvetage pour navires de  haute mer.

L’ISO 12402 permet d’obtenir la flottabilité d’un EIF à l’aide d’une grande variété de matériaux ou de modèles,  dont certains peuvent nécessiter une préparation avant l’immersion (par exemple gonflage des chambres soit  au moyen de gaz provenant d’une bouteille, soit par gonflage buccal).

Cependant, les EIF peuvent être  répartis selon les deux classes principales suivantes: 

⎯ EIF qui garantissent une position de flottaison sur le dos de l’utilisateur quelles que soient les conditions physiques (gilets de sauvetage);

⎯ EIF qui nécessitent que l’utilisateur nage ou effectue d’autres mouvements pour se positionner avec la  tête hors de l’eau (aides à la flottabilité).

Dans ces deux classes principales, il existe plusieurs degrés de soutien, types de flottabilité, méthodes de déclenchement pour les équipements gonflables, et accessoires auxiliaires (tels qu’aides au repérage); tous ces éléments influent sur la probabilité de survie de l’utilisateur.

Parmi les types de flottabilité autorisés, les EIF gonflables fournissent une flottabilité totale sans autre intervention de l’utilisateur qu’armer l’EIF (c’est le cas des EIF à activation totalement automatique) ou bien nécessitent l’action de l’utilisateur.

Les EIF hybrides présentent  toujours  des  propriétés  de  flottabilité  mais  nécessitent  le  même  type  d’action  que  les  EIF gonflables pour obtenir une flottabilité totale.

Dans le cas d’EIF à flottabilité inhérente, le port de l’EIF suffit pour atteindre les performances de sa classe.

Les EIF ne nécessitant pas d’intervention (EIF à gonflage automatique) conviennent aux activités dans lesquelles les personnes sont susceptibles d’être immergées accidentellement, tandis que les EIF nécessitant une intervention (par exemple EIF à gonflage manuel) conviennent uniquement si l’utilisateur pense qu’il disposera de suffisamment de temps pour obtenir une flottabilité totale, ou qu’il y a une aide à proximité.

En chaque circonstance, il convient que l’utilisateur s’assure que le mode de fonctionnement de l’EIF correspond à l’utilisation spécifique qui en est faite.

La conformité d’un EIF à la présente partie de l’ISO 12402 n’implique pas qu’il convienne en toutes les circonstances.

La quantité relative d’inspections ou d’entretien requis est un autre facteur d’importance capitale dans le choix et l’utilisation d’un EIF spécifique.

L’ISO 12402 a pour but de fournir un guide à l’attention des fabricants, des acheteurs et des utilisateurs d’équipements de sécurité de ce type en garantissant l’obtention d’un niveau effectif de performance standard lors de l’utilisation.

Il est également essentiel que le concepteur encourage le port d’un tel équipement en rendant  son  utilisation  en  continu,  dans  ou  à  proximité  de  l’eau,  confortable  et  attrayante  plutôt  qu’en encourageant  son  stockage  dans  une  armoire  pour  une  utilisation  en  cas  d’urgence.

Les  équipements destinés à être lancés et les coussins flottants ne sont pas traités dans la présente partie de l’ISO 12402.

La principale  fonction  d’un  EIF  consiste  à  soutenir  l’utilisateur  dans  l’eau  dans  des  conditions  de  sécurité  raisonnables.

Dans  les  deux  classes,  d’autres  caractéristiques  rendent  certains  EIF  mieux  adaptés  à certaines circonstances que d’autres ou facilitent leur utilisation et leur entretien. Les principales alternatives autorisées par l’ISO 12402 sont les suivantes:

  • fournir une flottabilité plus importante (niveau 100, 150 ou 275) garantissant à l’utilisateur de flotter avec un franc-bord plus important et lui permettant de consacrer ses efforts à son sauvetage plutôt que de s’épuiser à nager ou fournir des EIF plus légers ou moins volumineux (niveau 50 ou 100);
  • fournir des types de moyens de flottabilité (mousse à flottabilité inhérente, hybride et gonflable) adaptés aux  besoins  parfois  contradictoires  de  fiabilité  et  durabilité,  performances  en  immersion  et  port  en continu;
  • fournir  un  EIF  fonctionnant  automatiquement  (à  flottabilité  inhérente  ou  à  gonflage  automatique) soutenant l’utilisateur sans aucune intervention de celui-ci, si ce n’est d’avoir enfilé l’EIF (ainsi qu’une  inspection régulière et le réarmement des EIF gonflables), ou fournir à l’utilisateur un moyen de contrôler  la flottabilité des EIF gonflables par activation manuelle ou buccale;
  • fournir une aide au repérage (aides à la localisation) et au sauvetage de l’utilisateur.

Les EIF fournissent plusieurs degrés de flottabilité dans des vêtements légers et dont le volume et la liberté  de mouvement ne sont que ceux requis par l’usage auquel ils sont destinés.

Une fois enfilés, ils doivent être ajustés au corps, fournir un soutien effectif dans l’eau et permettre à l’utilisateur de nager ou d’agir pour son propre sauvetage ou celui des autres.

L’EIF choisi doit permettre à l’utilisateur de flotter avec la bouche et le nez hors de l’eau dans les conditions d’utilisation attendues et de porter secours aux autres.

Dans certaines circonstances (telles que l’eau agitée et les vagues), le port de vêtements étanches et multicouches,  fournissant  (intentionnellement  ou   non)   une  flottabilité  supplémentaire,  ou   l’utilisation d’équipements plus lourds (tels que les ceintures porte-outils) peut nuire à l’efficacité de l’EIF.

Les utilisateurs,  propriétaires et employeurs doivent s’assurer de la prise en compte de ces paramètres lors du choix d’un EIF.

De  même,  les  EIF  peuvent  s’avérer  moins  efficaces  à  des  températures  extrêmes,  bien  qu’en  totale conformité avec la présente partie de l’ISO 12402. Les EIF peuvent également être affectés par d’autres conditions d’utilisation, telles que l’exposition à des produits chimiques ou les travaux de soudure, et peuvent nécessiter une protection supplémentaire pour satisfaire aux exigences spécifiques d’utilisation.

Si l’utilisateur souhaite utiliser un EIF dans de telles conditions, il doit avoir la garantie que l’équipement conservera ses qualités.

La présente partie de l’ISO 12402 permet qu’un EIF fasse partie intégrante d’un harnais de sécurité conçu pour satisfaire à l’ISO 12401, ou fasse partie intégrante d’un vêtement destiné à d’autres utilisations, pour fournir par exemple une protection thermique pendant l’immersion; dans ce cas, l’ensemble doit être porté complet pour être conforme à la présente partie de l’ISO 12402.

En compilant les qualités requises d’un EIF, la durée de vie potentielle que l’utilisateur peut en attendre a également été prise en compte.

Un EIF conforme aux spécifications doit être solide de par sa fabrication et le matériau employé, mais sa durée de vie potentielle dépend essentiellement de ses conditions d’utilisation et de stockage, qui sont de la responsabilité du propriétaire, de l’utilisateur et/ou de l’employeur.

De plus, bien que les essais de performance soient censés évaluer son efficacité en situation réelle, ils ne prétendent pas simuler exactement la réalité.

Par exemple, le fait qu’un équipement satisfasse aux essais de retournement décrits ne garantit pas qu’il assurera le retournement d’une personne inconsciente portant des vêtement
imperméables, ni qu’il protègera totalement les voies respiratoires d’une personne inconsciente dans une eau agitée. Un vêtement imperméable peut piéger de l’air et donc réduire l’efficacité de l’équilibre du gilet de sauvetage porté par un utilisateur dans l’eau.

Il est essentiel que propriétaires, utilisateurs et employeurs choisissent des EIF qui soient conformes aux normes adaptées aux circonstances dans lesquelles ces EIF seront utilisés.

Les fabricants et les vendeurs d’EIF doivent indiquer clairement aux acheteurs potentiels, avant l’achat, les caractéristiques du produit, les différents choix possibles et les limites d’utilisation. 

De même, il convient que les personnes établissant la réglementation relative au port de ces vêtements considèrent avec soin la classe et le niveau de performance les plus appropriés aux conditions d’emploi prévisibles,  en  prenant  en  compte  les  circonstances  plus  sévères  caractérisant  souvent  les  situations d’urgence.

Pour un complément d’informations relatives au choix et à l’application, voir l’ISO 12402-10.

Print Friendly, PDF & Email
Translate »