Différences dans les systèmes de maintenance des gilets de sauvetage entre la France et l’Allemagne.

SECUMAR vous informe des différences dans les systèmes de maintenance des gilets de sauvetage entre la France et l’Allemagne.

 

SECUMAR se félicite de l’introduction d’un système de vignette pour la révision des gilets de sauvetage « plaisance » en France.

Cependant, les recommandations imposées par la FIN (Fédération des Industries Nautiques) fixent des règles qui pourraient s’avérer dangereuses pour la vie des acheteurs et utilisateurs de gilets de sauvetage gonflables. 

La différence entre les deux systèmes réside dans la durée de vie et l’intervalle de révisions des gilets de sauvetage. En Allemagne, la vignette apposée sur la ceinture du gilet indique la date de la prochaine révision afin d’éviter tout oubli. Lors de ces révisions, les pièces « vieillissantes » sont testées, vérifiées, et remplacées en cas d’usure.

En France, fabricants et revendeurs ont la liberté de choix du début de la période de vieillissement du produit jusqu’à la date de la première révision. Les commerçants peuvent ainsi vendre à leurs clients des gilets de sauvetage anciens, qui pourraient ne plus être dans un état technique impeccable, comme un gilet neuf.
Pourquoi est-ce dangereux ? Parce que certains composants des percuteurs des gilets de sauvetage automatiques ont une durée de vie limitée, comme c’est le cas également pour les feux de détresse à piles, les balises de détresse ou les tissus enduits utilisés pour la fabrication des enveloppes gonflables de gilets de sauvetage.

L’ensemble d’un gilet de sauvetage s’altère dès le premier jour de sa fabrication et non le jour de sa vente, au client final. Il est donc logique que les intervalles de maintenance commencent à la date de production au lieu de la date de vente en magasin. Un gilet de sauvetage gonflable, stocké en magasin pendant plusieurs années pourrait faillir à sa fonction principale. Par exemple à cause d’une enveloppe gonflable poreuse, d’une « flash light » aux piles usées ou d’un percuteur périmé.

Lors de la première révision, la vignette apposée sur le gilet donne l’impression qu’il est presque neuf. Peu de clients se renseignent sur la date de fabrication du gilet (elle doit être indiquée à l’intérieur ou à l’extérieur du gilet).

Le système de vignettes préconisé par la FIN donne libre choix aux sociétés d’apposer la vignette lors de la première révision, c’est-à-dire deux ans après la date d’achat. L’information du consommateur est ainsi « erronée ».
Pour ces raisons évoquées, SECUMAR ne participe pas au nouveau système de vignette français et continue de s’aligner sur le système allemand FSR (Fédération des équipementiers pour la sécurité en mer), plus strict et plus compréhensible pour la clientèle. En vigueur depuis des décennies en Allemagne, il exige que les intervalles de maintenance débutent immédiatement après la production, et que seuls les fabricants et leurs stations agrées, formés et compétents apposent une nouvelle vignette.

L’exigeant système FSR allemand est déjà apprécié par de nombreux professionnels de la mer en France, tels que la SNSM, les marins pêcheurs ou les autorités portuaires. Les pouvoirs publics allemands ainsi que la police maritime effectuent des contrôles à bord en vérifiant les informations indiqués sur la vignette FSR. Les règles imprécises du système français empêchent de déterminer avec certitude l’état du gilet de sauvetage.
(1) Fédération des équipementiers pour la sécurité en mer (FSR= Fachverband für Seenotrettungsmittel)

La société Bernhardt Apparatebau GmbH u. Co. basée à Holm en Allemagne, est spécialisée dans la fabrication de gilets de sauvetage innovants pour les professionnels de la mer, et pour les activités de sports nautiques. Le travail constant du service R&D et les hauts standards en terme de contrôle de qualité ont permis à la société et à ses quelques 100 employés d’occuper une position de leader au niveau mondial.
Pour plus d’informations, nous vous recommandons de vous connecter sur www.secumar.com ou nous écrire par email à info@secumar.com.

Holm, Septembre 2013, reproduction communiqué de presse gratuit, copie demandée
Bernhardt Apparatebau GmbH u. Co., Bredhornweg 39, 25488 Holm, Allemagne
Tel +49 4103-125 0, Fax +49 4103-125100

Print Friendly, PDF & Email
Translate »