ISO 12402-8 Équipements individuels de flottabilité – Partie 8: Accessoires

La présente partie 8 de l’ISO 12402 spécifie les exigences de sécurité et les méthodes d’essai relatives aux accessoires utilisés pour les équipements individuels de flottabilité (EIF).

Definitions

  • EIF équipement individuel de flottabilité: vêtement ou équipement qui, porté et utilisé correctement dans l’eau, fournit une certaine flottabilité, ce qui augmente la probabilité de survie de son utilisateur
  • Matériau à flottabilité inhérente: matériau en permanence moins dense que l’eau
  • EIF à fonctionnement automatique: EIF dont la flottabilité est fournie par un moyen permanent (matériau à flottabilité inhérente) ou par un moyen approprié (gonflage au gaz) effectué par un système qui se déclenche automatiquement lors de l’immersion et qui, excepté pour l’inspection et le réarmement d’EIF gonflables, ne nécessite aucune autre action de l’utilisateur lorsque l’équipement a été enfilé correctement
  • EIF à gonflage automatique: EIF dont le gonflement est effectué au moment d’une immersion sans que l’utilisateur ait à accomplir une action quelconque au moment de l’immersion
  • EIF à fonctionnement manuel : EIF dont le gonflement est effectué par l’utilisateur qui actionne un mécanisme
  • EIF à gonflage buccal: EIF gonflé à la bouche pour obtenir la flottabilité
  • EIF à enfilage secondaire : EIF nécessitant un enfilage ou une action supplémentaire pour le faire passer de la position dans laquelle il est normalement porté à sa position de fonctionnement.Des équipements de type poche sont des exemples de ce type d’EIF qui nécessitent habituellement un tel positionnement supplémentaire.
  • EIF de type gilet : EIF recouvrant le haut du tronc de l’utilisateur comme un gilet
  • EIF de type plastron : EIF porté autour du cou et sécurisé par une sangle de poitrine

Les différents accessoires de EIF

Lampe de détresse:

dispositif qui émet de la lumière afin d’augmenter les chances de repérage de l’utilisateur

Système de flottabilité multichambres:

système qui répartit la flottabilité procurée par un gilet de sauvetage gonflable en deux ou en plusieurs compartiments distincts, de sorte qu’en cas d’endommagement mécanique de l’un d’entre eux, les autres continuent à assurer leur fonction et à procurer une flottabilité permettant d’aider l’utilisateur lorsqu’il est dans l’eau

Harnais de sécurité et sauvegarde:

dispositif qui permet à l’utilisateur soit d’être solidement amarré à un point fixe sur un navire ou à terre de manière à l’empêcher de tomber à l’eau, soit, si l’utilisateur tombe à l’eau, l’empêchant d’être séparé du navire ou de la terre

Ligne de rappel/bout de rappel:

longueur de cordage qui peut être amarrée ou fixée d’une autre manière à une autre personne ou à l’EIF de la personne, ou à un autre équipement, afin de maintenir l’utilisateur à proximité de cette personne ou de cet objet dans le but de faciliter son repérage et donc son sauvetage.
Les lignes de rappel doivent être réalisées avec des cordons en fibre synthétique.
La ligne de rappel doit être installée sur un banc d’essai et supporter (750 ± 50) N pendant au moins 3 min sans aucun endommagement quand elle est soumise à essai selon l’ISO 12402-9:—2), 5.5.1.5.
La ligne de rappel à soumettre à essai doit avoir une longueur d’au moins 1 500 mm ou la longueur indiquée par le fabricant, et doit comporter à son extrémité libre une tirette en bois ou en plastique.
L’autre extrémité de la ligne de rappel doit être solidement fixée au système de rétention de l’EIF.
La force nécessaire pour obtenir la séparation de la ligne de rappel doit être supérieure à 750 N et inférieure à 1 500 N.
La tirette et la ligne de rappel doivent être rangées de façon à ne pas créer un risque ou nuire au fonctionnement de l’EIF.
La ligne de rappel doit être immédiatement accessible par au moins une main de l’utilisateur. La ligne de rappel et la tirette doivent flotter à la fois dans l’eau douce et dans l’eau de mer.
Les EIF comportant des lignes de rappel conformes à la présente partie de l’ISO 12402 doivent comporter la mention «ISO 12402-8» suivie des mots «ligne de rappel».

Boucle de repêchage:

dispositif facilitant la récupération manuelle d’une personne se trouvant dans l’eau

Masque contre les embruns:

protection amenée ou placée devant les voies respiratoires de l’utilisateur afin de réduire ou d’éliminer les projections d’eau dues aux vagues ou aux embruns dans les voies respiratoires, favorisant ainsi la survie de l’utilisateur dans une eau agitée

Housse de protection:

housse qui recouvre normalement les éléments fonctionnels d’un EIF pour les protéger contre tout endommagement physique ou contre l’accrochage d’objets extérieurs
Note 1 à l’article: Cette housse de protection peut être conçue pour procurer des caractéristiques physiques supplémentaires, c’est-à-dire rendre l’EIF apte à l’emploi quand le sujet est exposé à des risques supplémentaires, par exemple abrasion significative, éclaboussement par du métal en fusion, flammes ou feu.
La chambre gonflable d’un EIF gonflable est un exemple d’élément fonctionnel.

Soupape de surpression:

soupape pouvant être utilisée dans un système gonflable afin d’éviter l’éventualité d’une destruction causée par une surpression.

Sifflet:

appareil dans lequel on souffle par la bouche pour produire un son audible pouvant aider au repérage de l’utilisateur.
Les sifflets doivent être non métalliques, de construction solide, exempts de toute bavure, et ne doivent pas dépendre d’une pièce mobile pour émettre un son.
Ils doivent satisfaire aux exigences du matériau applicables spécifiés dans l’ISO 12402-7.
Le point d’attache et la corde du sifflet doivent pouvoir supporter une charge statique de (200 +500 ) N lorsqu’ils sont soumis à essai conformément à 5.4.
Trois éprouvettes doivent être soumises à essai de la manière suivante: dans un lieu extérieur et ouvert, par temps calme et clair, un sujet âgé de 20 à 30 ans et ne souffrant d’aucune insuffisance pulmonaire doit
souffler le plus fort possible dans le sifflet.
Il doit être démontré que le son émis a dépassé à un moment 100 dB(A), la mesure étant effectuée à une distance de (5 ± 0,1) m directement devant le sifflet.
La fréquence prédominante doit être de (2 ± 0,1) kHz et être multitonale.
Le sifflet doit également démontrer sa capacité à produire un son dans l’air, immédiatement après l’immersion en eau douce.
Le sifflet doit être attaché à un cordon ou à une ligne d’une longueur suffisante pour en permettre le bon usage, cordon ou ligne qui doit être à son tour attaché(e) solidement au gilet de sauvetage
ou à l’aide à la flottabilité.
il doit être rangé sur l’équipement de telle manière que les performances du gilet de sauvetage ne soient pas affectées, et de façon à pouvoir être retiré de son logement pour utilisation par chacune des mains de l’utilisateur et pouvoir être remis en place par celui-ci.
Les sifflets conformes à la présente partie de l’ISO 12402 doivent comporter un marquage d’identification permanent et exclusif permettant de s’assurer de la conformité à la présente partie de l’ISO 12402.

EIF de type hybride

équipement associant deux types de flottabilité, c’est-à-dire flottabilité inhérente et flottabilité gonflable
Print Friendly, PDF & Email