Les équipements d’aide à la flottaison 50 N / EN 393

Les équipements d’aide à la flottaison 50 N / EN 393

La présente norme a été élaborée à l’usage des personnes exerçant une activité, professionnelle ou de loisir, sur l’eau ou a proximité de l’eau. Les aides à la flottabilité fabriquées et entretenues selon cette norme apportent une aide à une personne consciente, capable de nager et de se débrouiller dans des situations où les secours se trouvent à proximité. Les aides à la flottabilité sont beaucoup moins efficaces que les gilets de sauvetage de différents types , et il convient qu’elles ne soient utilisées que dans des situations où le risque d’incapacité est faible.

aide à la flottaison sport

On peut préférer une aide à la flottabilité dans les cas ou le port d’un gilet de sauvetage réduirait ou empêcherait les mouvements, ou entraînerait des risques supplémentaires. par exemple pour les utilisateurs de petites embarcations qui, s’ils portent un gilet de sauvetage, peuvent se retrouver coincés sous un bateau qui a chaviré, ou pour les utilisateurs de canoës, dont un équipement plus volumineux pourrait gêner les mouvements.

La présente norme admet que la flottabilité des aides à la flottabilité puisse être obtenue à l’aide de déférents matériaux. Certains d’entre eux pouvant nécessiter une préparation avant l’entrée dans l’eau (par exemple, le gonflage de chambres avec une bouteille de gaz). Les aides à la flottabilité comportant un gonflage automatique n’entrent pas dans le cadre de la présente norme, car les circonstances où le gonflage automatique est souhaitable sont celles où il convient d’utiliser un gilet de sauvetage de préférence à une aide à la flottabilité En toutes circonstances, il convient que l’utilisateur s’assure que le mode de fonctionnement de l’aide à la flottabilité correspond à l’utilisation spécifique qui en est faite.

La conformité à la présente norme d’une aide à la flottabilité n’implique pas qu’elle convienne dans toutes les circonstances ; d’autre part, la présente norme ne prétend pas faire un inventaire exhaustif dé toutes les utilisations possibles d’une aide à la flottabilité.

La présente norme a pour but de servir de guide aux fabricants. acheteurs et utilisateurs de ce type de matériel de sécurité, en garantissant que cas équipements offrent effectivement à l’usage un niveau de performances efficace. Il est tout aussi essentiel pour le fabricant d’encourager le port de l’équipement en le rendant confortable et attractif, de sorte que l’utilisateur le porte en permanence sur l’eau ou à proximité de l’eau

La principale raison de l’existence de cette norme conjointement à l’EN 395 est la reconnaissance du fait que le confort et la mobilité sont des facteurs importants dans l’acceptation ou le refus de porter une aide à la flottabilité.

Le port d’une aide à la flottabilité sert essentiellement à:

a) soutenir l’utilisateur dans l’eau, dans des conditions de sécurité raisonnables, à condition qu’il soit capable de se débrouiller, soit bon nageur.

b) permettre à l’utilisateur de se déplacer dans l’eau sans être gêné;

c) soutenir l’utilisateur, lui permettant ainsi de ne pas s’épuiser à nager

Il convient qu’une aide à la flottabilité offre une flottabilité suffisante, soit légère sans être inutilement volumineuse et laisse la liberté de mouvements. Elle convient d’être sûre, de fournir une assistance affective dans l’eau, et de permettra a l’utilisateur de nager ou d’agir pour lui-même ou pour les autres. il convient que la valeur de flottabilité spécifiée et sa répartition permanent à l’utilisateur de flotter avec a bouche et le nez hors de l’eau et dans une attitude correcte1 le tronc incliné vers l’arrière.

Un certain nombre de circonstances nuisent aux performances de ces aides à la flottabilité, comme les vagues ou le port de vêtements fournissant (intentionnellement ou non) une flottabilité supplémentaire, comme les vêtements de plongée

Il convient que les utilisateurs, propriétaires et employeurs s’assurent que tout vêtement ou équipement supplémentaire porté en même temps que l’aide à la flottabilité ne diminue pas son efficacité, qui peut aussi être affectée par d’autres conditions d’emploi. comme l’exposition à des produits chimiques ou les travaux de soudure, d’où la nécessité éventuelle d’une protection supplémentaire pour satisfaire aux prescriptions spécifiques.

Si l’on veut utiliser une aide à la flottabilité dans ces conditions, il convient de s’assurer qu’elle conservera ses qualités. La norme admet également que l’aide à la flottabilité tasse partie intégrante d’un harnais de sécurité conçu pour satisfaire à la norme européenne. Les aides à la flottabilité peuvent aussi faire partie intégrante d’un vêtement plus élaboré, destiné par exemple à fournir une protection thermique dans ce cas, l’ensemble tel qu’il se porte doit satisfaire à la présente norme.

Performances générales

L’équipement doit s’enfiler de façon évidente et simple, sans nécessiter d’aide, et les instructions doivent être très brèves.

L’enfilage ne doit pas nécessiter plus d’une minute. L’aide à la flottabilité doit pouvoir s’enfiler et s’enlever aussi facilement dans des conditions défavorables.

L’utilisateur doit pouvoir respirer normalement

L’équipement ne doit pas s’avérer inconfortable, lourd, ou inutilement volumineux.

Il ne doit pas gêner la vision, l’audition ou la respiration de l’utilisateur, lors des essais.

Il ne doit contenir ni être assorti d’aucun composant susceptible de blesser ou de gêner l’utilisateur dans le cadre d’une utilisation normale, ou de provoquer des dommages dus à des fixations ne présentant pas toutes les garanties de sécurité.

Il doit être simple à conserver prêt à l’emploi, qu’il soit utilisé en permanence, de façon répétée, ou stockés durant de longues périodes dans des conditions raisonnables.

Sifflet : si l’aide à la flottabilité et muni de sifflet, la présence d’eau d’ humidité ne doit pas nuire à son fonctionnement, il doit être fermement fixer à l’aide à la flottabilité au moyen d’un cordon, et logé dans une gaine ou une petite poche de la aide à la flottabilité. La position du sifflet et la longueur de la cordelette doivent être de telle manière que le sifflé puisse être facilement atteint et porté à la bouche lors que l’aide à la flottabilité est correctement capelée.

Matériaux rétro réfléchissant : Aucune exigence n’impose de fixer des matériaux rétro réfléchissant sur une aide à la flottabilité.

Poignée de halage: Aucune exigence n’impose de poignée de halage dans le cadre de la présente norme.

Aucune espèce d’écran ou de protection contre les vagues ne doit être adaptée pour couvrir le visage, totalement ou en partie.

Print Friendly, PDF & Email