Le port du gilet de sauvetage n’est pas encore ancré ……

Selon un sondage IFOP pour Les Sauveteurs en Mer, seuls 46% des sportifs enfilent en effet un gilet de sauvetage par beau temps.

Une proportion qui passe seulement à 48% quand ces derniers sont en présence de leurs amis.

Le port du gilet de sauvetage n’est pas encore ancré dans les habitudes des sportifs, pourtant nombreux le jugent important en cas de mauvais temps.

Pour preuve, 66% des pratiquants d’activités nautiques enfilent une protection systématiquement lorsque le beau temps n’est pas au rendez-vous, contre 46% lors d’une séance ensoleillée.

La prudence augmente en fait avec l’âge. Par beau temps, la moitié des pratiquants d’âge moyen (34 à 49 ans) prévoit bien de porter un gilet de sauvetage lorsqu’ils font du surf ou tout autre activité nautique.

Une proportion qui tombe à 29% pour les jeunes de 18 à 24 ans.

Les amateurs de scooters des mers semblent avoir davantage conscience du danger (52%) que les pêcheurs en bateau (44%) ou les pratiquants de bateau à voile (40%).

Les pratiquants d’activités nautiques sont 42% à avouer ne pas enfiler de gilet de sauvetage par habitude.

Plus problématique, 37% des personnes concernées n’en voient pas l’utilité et 22% pensent que cette protection les rend moins performants.

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 849 personnes pratiquants une activité nautique, interrogées du 8 au 14 juin 2011.

Print Friendly, PDF & Email