Guide européen pour la prévention des risques à bord des petits navires de pêche

Les petits navires de pêche représentent plus de 80 % de la flotte de pêche de l’UE.

Le nombre de décès, de blessures et de navires perdus chaque année reste inacceptable par rapport aux autres industries.
Le rapport COM(2009) 599 sur la mise en oeuvre pratique des directives 93/103/CE (navires de pêche) et 92/29/CEE (assistance médicale à bord des navires) sur la santé et la sécurité au travail conclut que ces instruments n’ont eu aucun impact significatif sur les équipages des petits navires de pêche et recommande la rédaction d’un guide pratique non contraignant pour les navires de moins de 15 m de long.

Guide européen pour la prévention des risques à bord des petits navires de pêche, EU OSHA août 2017

Ce guide est destiné à prévenir les risques pour les petits navires de pêche et ceux qui travaillent à leur bord, afin que les navires comme leur équipage rentrent sains et saufs au port.

Étant donné que les petits navires de pêche représentent environ 80 % de la flotte de pêche de l’UE et que les décès, blessures et pertes de navires atteignent des niveaux inacceptables, ce guide est essentiel pour prévenir les risques et protéger les communautés de pêcheurs dans leur ensemble.

Les différents modules du guide se concentrent sur des domaines clés, à savoir le navire, l’équipage, les opérations de pêche, des cas réels d’accidents, l’évaluation des risques ainsi que des informations complémentaires, comme les équipements de flottabilité, la stabilité, les premiers secours, les équipements de travail et les exercices d’urgence.

Un glossaire ainsi que des illustrations, des photos et des graphiques viennent souligner les points importants du guide, ce qui en fait une référence extrêmement conviviale.

 

PORTEZ UN EIF

D’après les données de la MAIB (1992-2006), à bord des petits navires de pêche, les trois principales causes de décès sont: le chavirement (29 %), une personne à la mer (28 %) et des inondations/un naufrage (23 %).
Dans tous les cas, des pêcheurs se sont noyés.

Pourtant, si des EIF adéquats avaient été portés, de nombreuses vies auraient pu être sauvées.

  • Chacun doit porter un EIF d’au moins 150 N lorsqu’il travaille sur le pont.
  • Évaluez la situation sur votre navire: comment récupéreriez-vous une personne tombée par-dessus bord?
  • Peut-être en lançant un cordage pour atteindre la victime et une erse de levage pour la sortir de l’eau.
  • Le déploiement d’une échelle ou d’une échelle de corde par-dessus bord peut être très utile pour sortir de l’eau.
  • Sur les navires exploités en solitaire, l’échelle doit être fixée en permanence à la poupe, ou une ride suspendue sur le côté
    permettant de déployer une échelle de corde fixée sur le pavois.

HOMME À LA MER

CRIER-REGARDER-INDIQUER-JETER-TOURNER-CHERCHER-REPÊCHER-TRAITER

  • Donnez un signal d’alarme verbal.
  • Ne quittez pas des yeux l’homme à la mer. Un membre de l’équipage doit être désigné comme guetteur et doit être prêt à se déplacer dans le navire pour maintenir un contact visuel
  • Tournez le navire du côté où la victime est tombée, cela l’éloignera de l’hélice.
  • Lancez une bouée de sauvetage, soyez prêt à activer les dispositifs de signalisation, notez la position et envoyez «Mayday» aux autres navires ou aux autorités de recherche et de sauvetage.
  • Tournez votre navire et effectuez une recherche parallèle. Effectuez les manoeuvres de virage les plus rapides et les plus sûres. (Manoeuvre de Boutakoff ou équivalent.)
  • Le repêchage dépendra des conditions maritimes et si l’homme est en mesure d’aider à la manoeuvre.
  • Les personnes qui aident au repêchage doivent porter des EIF et des harnais de sécurité. Utilisez une corde à boucle combinée à une poulie motrice ou un engin de levage pour sortir la victime de l’eau.
  • Maintenez la victime en position horizontale dans la mesure du possible afin de lutter contre l’effet de compression hydrostatique.
  • Veillez à ce que la trousse de secours et une couverture thermique soient prêtes pour traiter la victime.
  • Tenez-vous prêt à appeler les gardes-côtes pour leur demander de l’aide et ayez une stratégie d’évacuation en place, par navire ou hélicoptère.
Print Friendly, PDF & Email
Translate »